Tout sur l'immobilier Dunkerquois
achat immobilier à Malo-les-Bains

12 questions pour réussir votre achat immobilier

Vous voulez réussir votre achat immobilier ? C’est un projet important dans votre vie. Il faut donc augmenter vos chances de trouver le bon logement et de conclure votre transaction dans les meilleures conditions. C’est un processus long mais pas forcément compliqué si vous savez quoi faire, quels pièges éviter et quelles questions vous poser. Voici 12 interrogations pour réussir votre achat immobilier à Malo-les-Bains.

1) Devriez-vous acheter tout de suite ?

Réussir un achat immobilier à Malo-les-Bains, c’est acheter au bon moment. Le bon moment, c’est celui où les prix sont les plus abordables. Bien sûr, vous ne pouvez pas facilement deviner si les prix vont monter ou descendre dans les prochains mois. Par contre, vous pouvez estimer si les taux d’intérêt sont avantageux.

Vous pouvez aussi mener votre enquête et vous assurer que les biens ne sont pas surévalués, par rapport à ce qu’ils valent réellement dans la zone où vous voulez acheter. Si vous payez trop cher votre logement, il vous faudra attendre des années en plus pour espérer y gagner à le revendre éventuellement.

2) Serait-il plus intéressant d’acheter plus tard et de continuer à louer dans l’intervalle ?

Un achat immobilier à Malo-les-Bains n’est rentable qu’après plusieurs années. Mais avec la location, vous obtenez des revenus tous les mois grâce aux loyers que vous percevez. Si ce n’est pas le bon moment pour vendre, songez donc à louer votre logement en attendant que la période soit propice. Cela vous permettra d’épargner avant d’acheter votre bien, puis de rembourser votre emprunt immobilier.

3) Avez-vous assez d’argent pour acheter ?

Il faut définir quel va être votre budget d’achat. Sans cela, vous n’allez pas pouvoir prévoir vos dépenses sur le long terme (on pense au remboursement par mensualités de votre crédit). Idéalement, il faut donc que votre budget suffise à acheter sans devoir faire des concessions ensuite.

4) Quelle somme la banque peut-elle vous prêter pour votre achat immobilier à Malo-les-Bains ?

C’est votre premier achat immobilier à Malo-les-Bains ? Vous allez sûrement devoir demander un crédit. Pour savoir combien la banque peut vous prêter, faites une simulation de prêt immobilier avec un banquier. Votre taux d’endettement ne peut pas dépasser 33 % (à moins de revenus très élevés). Votre reste à vivre est aussi compté dans le calcul.

5) Disposez-vous d’une mise de départ suffisante ?

Si vous empruntez, la banque demande le plus souvent un apport personnel équivalent à environ 10 % du prix d’achat. Il faut donc que vous disposiez au moins de quoi couvrir les frais de notaire (qui représentent 7 % à 8 % à eux seuls pour un achat de bien ancien). Ce n’est pas une obligation absolue car certaines banques acceptent de prêter à des profils particuliers (bons clients, jeunes accédants, investisseurs).

Note : avec un bon apport, vous pouvez plus facilement négocier votre taux d’intérêt.

6) Êtes-vous éligible à une aide à l’acquisition ?

Suivant le type de logement (ancien ou neuf) et votre profil (primo-accédant, investisseur), il existe forcément une aide adaptée à votre achat immobilier à Malo-les-Bains. Elle s’adosse à votre prêt immobilier, généralement un prêt à taux zéro (PTZ), ou encore un prêt Action logement. Sinon, il peut s’agir de déductions fiscales, si votre but est d’investir dans le locatif (plus de détails ici).

7) Quel genre de logement vous faut-il ?

Savez-vous quel type de logement vous cherchez pour votre achat immobilier à Malo-les-Bains ? Suivant s’il s’agit d’y vivre ou de le louer, de quels moyens vous disposez et de votre zone de recherche, il peut être judicieux ou nécessaire de chercher un appartement plutôt qu’une maison. Et surtout, pensez à l’après : si vous comptez fonder une famille, un petit appartement n’est pas forcément le meilleur choix pour l’avenir.

8) Logement neuf ou logement ancien : que choisir ?

À vous de voir suivant les circonstances :

  • Les logements neufs sont plus rares, à cause du manque de place pour lancer des projets immobiliers. Ils coûtent donc plus cher (merci à la TVA de 20 % appliquée au neuf). Par contre, le bien et ses équipements sont garantis et les charges sont moins élevées.

  • Un bien ancien a du charme et il est souvent bien placé. Mais s’il ne coûte pas cher à l’achat, c’est souvent à cause des travaux nécessaires pour le remettre à neuf ou aux normes. Vous n’y gagnez donc pas forcément.

Pour plus de détails sur la différence entre achat neuf et ancien, lisez cet article.

9) Est-ce une bonne idée d’acheter un bien ancien à rénover ?

Quand vous achetez un bien ancien, vous achetez soit un bien déjà remis à neuf et habitable, soit un logement dans lequel il reste beaucoup (tout ?) à faire. Si vous êtes bricoleur et vous savez dans quoi vous vous engagez financièrement, tant mieux. Autrement, évitez l’investissement si vous le pouvez. Vous risquez de vous lancer dans des travaux trop coûteux.

achat immobilier à Malo-les-Bains

10) Combien dure une transaction immobilière ?

Avant de signer un avant-contrat, le délai pour acheter est difficile à estimer. Cela dépend de l’efficacité de votre recherche et si vous savez déjà vers quoi vous tourner. En moyenne, un achat immobilier à Malo-les-Bains peut prendre six mois. Toutefois, il peut s’étendre à un an et au-delà. Mais quoi qu’il advienne, ne vous pressez pas.

11) Devez-vous confier votre projet à un agent immobilier ?

Vous économisez de l’argent si vous prenez seul en charge votre achat immobilier à Malo-les-Bains. Mais l’achat peut prendre une éternité. Le mieux pour augmenter vos chances de trouver rapidement et au prix le plus juste, c’est de signer avec un agent immobilier.

Certes, vous payez des honoraires à l’agence. Mais en tant qu’acheteur, vous en paierez de toute manière, étant donné qu’ils sont ajoutés au prix de vente du logement. Et en plus, grâce à l’agent, vous bénéficiez de conseils pour votre premier achat immobilier.

12) Dans quels cas votre projet d’achat peut-il être annulé ?

C’est très simple :

  • Après signature de l’avant-contrat, vous disposez d’un délai de rétractation si vous ne voulez plus acheter.
  • Si vous n’obtenez pas de prêt immobilier pour financer l’achat, une clause suspensive par défaut annule immédiatement la transaction.
  • Enfin, la vente est annulée si vous découvrez un vice caché ou une malfaçon importante après la signature de l’acte final.

Vous connaissez les 12 questions importantes pour réussir votre achat !

Article écrit par:

Avatar

Responsable d'agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer