Tout sur l'immobilier Dunkerquois

Le budget d’achat, point de départ de toute acquisition immobilière réussie

Vous envisagez d’acheter un bien immobilier ? Avant de vous lancer dans les recherches, il vous faut d’abord évaluer votre budget d’acquisition. C’est la condition sine qua non pour connaître le montant que vous pourrez injecter dans votre nouvelle résidence. Voici comment établir votre budget pour votre achat immobilier à Rosendaël.

Commencez par analyser vos moyens financiers dans l’optique de votre achat immobilier à Rosendaël

Avant tout achat immobilier à Rosendaël, il vous faut vous poser la question : quels sont vos moyens financiers ? Comment allez-vous pouvoir réaliser cette acquisition ? La réponse est essentielle, car en fonction de votre plan de financement, vous allez pouvoir évaluer votre budget d’achat.

Trois possibilités s’offrent à vous :

  • Financer votre projet immobilier par vos moyens personnels (économies, épargne, grosse rentrée d’argent…) ;
  • Utiliser le fruit d’une précédente vente immobilière ;
  • Passer par un prêt immobilier, ce qui est généralement le cas lorsque vous êtes primo-accédant (quand vous achetez un bien pour la première fois en guise de résidence principale).

L’emprunt bancaire étant la solution la plus courante, c’est sur ce point que nous allons focaliser notre regard.

Déterminez votre capacité d’emprunt

Lorsque vous effectuez un achat immobilier à Rosendaël, il est fréquent qu’une majeure partie de votre budget provienne d’un emprunt bancaire. Pour savoir combien vous serez en mesure d’emprunter à la banque, vous devez vous appuyer sur votre capacité d’endettement.

Par définition, votre capacité d’endettement est la part de vos revenus fixes sur laquelle vous pouvez compter pour rembourser vos mensualités de crédit. C’est la différence entre vos revenus et vos charges fixes. Par exemple, si vous gagnez 3 000 euros par mois et que vous n’avez aucune charge fixe (pas de crédit à rembourser, pas de pension à verser…), votre capacité d’endettement sera calculée sur cette somme. Les banques acceptent un maximum de 33 % d’endettement, soit, dans notre exemple, 990 euros mensuels. Mais ce seuil peut être dépassé si vos revenus sont suffisamment élevés, en fonction de votre « reste à vivre », c’est-à-dire de la somme qu’il vous reste chaque mois une fois votre mensualité remboursée. Avec des revenus importants, il n’est pas rare de pouvoir négocier un taux d’endettement de 35 ou 40 %.

Préparez votre apport personnel

Il est quasiment impossible que votre banque vous prête 100 % de la somme nécessaire à votre achat immobilier à Rosendaël. Vous devrez injecter une somme qu’on appelle l’apport personnel, en général autour de 10 %. Cet montant peut être issu de vos économies, d’un livret d’épargne, d’un PEL ou d’un CEL, d’une rentrée d’argent ponctuelle, etc.

Plus votre apport personnel sera élevé, plus vous serez en mesure de négocier des conditions d’emprunt intéressantes. Vous pouvez jouer sur le taux d’intérêt, sur les frais de dossier, etc.

N’oubliez pas d’incorporer les frais annexes à votre budget d’achat

Il ne faut pas oublier que votre projet immobilier s’accompagne de différents frais que vous devez inclure dans votre budget. En effet, dans le cadre d’un achat immobilier à Rosendaël, vous devrez prendre en compte :

  • Les frais qui liés à votre emprunt, tels que l’assurance emprunteur, les frais de garantie ainsi que les frais de dossier ;
  • Les frais de votre notaire (moindres s’il s »agit d’acheter un bien en VEFA) ;
  • Les honoraires de l’agence immobilière si vous passez par un professionnel pour votre projet d’acquisition ;
  • Les frais de rénovation éventuels, nécessaires à votre emménagement. Si vous achetez un bien à rénover entièrement, vous devrez donc prévoir les sommes indispensables pour financer les travaux.

Tous ces points sont à considérer pour constituer un budget dans l’optique d’un achat immobilier à Rosendaël. Il est essentiel de savoir à l’avance quelle somme vous pourrez injecter dans votre acquisition : cela vous évitera de visiter des logements qui sont hors de votre portée !

Article écrit par:

Responsable d'agence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer