Tout sur l'immobilier Dunkerquois
acheter un appartement à Malo-les-Bains

5 idées reçues à oublier avant d’acheter un appartement

Vous planifiez d’acheter un appartement ? Logiquement, comme 90 % des acheteurs, vous avez dû commencer vos recherches en ligne. Cependant, il faut vous méfier des informations que vous trouvez sur Internet. Certaines idées reçues ont la peau dure, et si vous vous appuyez sur de mauvaises indications, vous risquez de rallonger vos délais pour trouver votre bonheur. Voici 5 idées reçues à oublier si vous voulez acheter un appartement à Malo-les-Bains.

1) « Acheter un appartement à Malo-les-Bains, c’est beaucoup de temps et d’efforts. »

Cela dépend de chacun. Certes vous devez préparer votre projet avec réflexion et application. Il faut monter votre plan de financement, faire vos recherches, visiter des logements, comparer les offres… Mais peu importe le temps que vous y mettez, préparer votre achat n’est pas nécessairement une besogne fatigante et stressante.

L’Observatoire du moral immobilier rapporte que 31 % des acquéreurs seulement sont épuisés par le processus d’achat. Cela veut dire qu’au moins les deux tiers traversent ces « épreuves » sans suer ni stresser, alors pourquoi pas vous ? En particulier si vous recourez à l’aide d’un agent immobilier.

2) « Impossible de souscrire un crédit immobilier auprès d’une autre banque. »

Vous devez monter votre plan de financement pour acheter un appartement à Malo-les-Bains. Dans la majeure partie des cas, vous devez souscrire à un prêt immobilier auprès d’une banque. Mais cela ne doit pas forcément être votre banque.

N’importe quel établissement bancaire est en mesure de vous prêter de l’argent, que ce soit une banque « physique » ou en ligne. Et si vous voulez savoir où trouver les meilleurs taux et conditions, vous pouvez demander l’avis d’un courtier.

3) « Pour bénéficier d’un emprunt, il faut forcément un apport personnel. »

En général, une banque accepte de vous prêter de l’argent pour acheter un appartement à Malo-les-Bains si vous amenez une somme de départ. Habituellement, vous devez disposer de 10 % du prix de vente, pour convaincre la banque que vous savez épargner (ainsi, elle a plus confiance en votre capacité à rembourser l’emprunt).

Toutefois, dans certaines banques, il est possible d’obtenir l’intégralité de votre budget d’achat si vous appartenez à l’une des catégories suivantes :

  • S’il s’agit de votre banque et vous avez toujours été un client en règle et solvable ;
  • Vous comptez investir dans la location et vos loyers serviront à rembourser le prêt ;
  • Enfin, vous êtes un jeune primo-accédant et vous n’avez logiquement pas eu le temps d’économiser assez d’argent.

acheter un appartement à Malo-les-Bains

4) « Acheter dans le neuf coûte plus cher qu’acheter dans l’ancien. »

Ce n’est pas vrai si vous pensez sur le long terme. Oui, le prix d’achat est plus élevé. Mais au final, acheter un appartement à Malo-les-Bains va vous revenir plus cher si vous comptez :

  • Les frais de notaire plus élevés (6 à 8 % du prix d’achat, contre 2 à 3 % pour un bien neuf) ;
  • La taxe foncière à payer (alors que vous en êtes exonéré pendant 2 ans avec un achat neuf) ;
  • La plupart des équipements et installations sont usés, et ils doivent être réparés (travaux), remplacés (électroménager, etc.), et/ou ne sont plus sous garantie ;
  • Vos factures d’énergie vous reviennent plus chères.

Bon à savoir : si vous achetez en VEFA, vous avez souvent une place de parking offerte.

5) « L’investissement locatif est réservé aux professionnels. »

C’est faux. Il n’y a pas que les professionnels qui ont le droit d’investir dans le locatif : n’importe quel particulier peut se lancer, à condition de bien préparer son projet de placement. D’ailleurs, des outils de défiscalisation (sous la forme d’avantages fiscaux) ont été créés pour ça, à l’image du Pinel, du Denormandie ou du Marlaux – des dispositifs qui fonctionnent sous conditions. Quant à la gestion locative, vous pouvez vous en occuper vous-même ou vous libérer d’un poids en la confiant à une agence immobilière.

Article écrit par:

Avatar

Responsable d'agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer