Tout sur l'immobilier Dunkerquois
vente immobilière à Malo-les-Bains

Vente immobilière : les 5 pièges dans lesquels vous ne devez pas tomber

Ce n’est pas simple de vendre un logement. Vous risquez de commettre des erreurs susceptibles de vous retarder, voire carrément de bloquer votre transaction. Si vous vous êtes déjà posé les bonnes questions avant de commencer, c’est bien. Pour compléter vos connaissances, voici maintenant les 5 pièges à éviter pour réussir votre vente immobilière à Malo-les-Bains !

1) Vendre à la mauvaise période

Il y a des périodes idéales pour une vente immobilière à Malo-les-Bains, et d’autres où le marché se situe au creux de la vague pour vous. En général, c’est au printemps (entre mars et juin) que les acquéreurs manifestent leur intérêt. Les familles cherchent à emménager suffisamment en avance avant la rentrée des classes de septembre.

Il y a aussi des facteurs économiques qui entrent en compte. Si les prix et/ou les taux deviennent trop élevés à un moment dans l’année, moins d’acheteurs ont les moyens d’acheter. Dans ce cas, mieux vaut attendre des cieux plus cléments pour vendre.

2) Surévaluer le logement

C’est un problème récurrent chez les propriétaires : surestimer son bien de 5 à 10 % plus cher que ce qu’il vaut en réalité. Si vous faites cela, vous rendez votre logement moins accessible. Les acquéreurs vont se tourner vers la concurrence et délaisser votre offre. Vous avez moins de chances de faire visiter et de réussir votre vente immobilière à Malo-les-Bains.

Pendant que vous ne vendez pas, les prix moyens sur le marché risquent de diminuer avec le temps. Et à terme, vous allez devoir baisser votre prix pour attirer de nouveau des acheteurs. Vous avez perdu de l’argent et du temps à la fois.

Pour ne pas surestimer votre logement et fixer un prix adapté, demandez une estimation professionnelle à un agent immobilier, par exemple. Et surtout, écoutez ses recommandations.

3) Cacher un problème à l’acheteur

Votre logement n’est forcément pas parfait. À vous de mettre en valeur ses qualités et de relativiser ses défauts. Il sortira du lot par rapport aux autres offres. Il faut vous y prendre dès votre annonce immobilière mais aussi au moment des visites.

Attention, il faut relativiser les défauts, mais pas les dissimuler à l’acheteur car c’est illégal ! S’il se rend compte d’un vice caché (problème sciemment écarté), il peut vous forcer à le réparer ou à vous faire payer des indemnités. Parlez donc des défauts de votre bien en toute transparence. Il est toujours possible de les contrebalancer en valorisant ses nombreuses qualités.

vente immobilière à Malo-les-Bains

4) Mal choisir le professionnel qui estime le bien

Réussir votre vente immobilière à Malo-les-Bains tient d’abord à une bonne estimation. Et rien ne vaut l’opinion d’un agent immobilier.

Or choisir le bon professionnel pour cette tâche ne se fait pas au hasard. Vous devez étudier sérieusement chacune de vos options. Sans la rigueur, le savoir et l’expérience suffisants, vous pourriez manquer le bon prix de vente de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Alors avant de signer avec une agence, choisissez bien.

5) Signer un mandat simple pour votre vente immobilière à Malo-les-Bains

Ne signez pas de mandat simple avec une agence si vous voulez vendre rapidement. Avec ce type de contrat, vous pouvez demander à une autre enseigne de s’occuper également de la vente, et vous pouvez aussi vendre de particulier à particulier si l’occasion se présente.

Mais même si on voit votre annonce partout, les agents sont moins efficaces pour vendre, car leur réussite est moins assurée avec autant de concurrence. Ils concentrent alors leurs efforts sur d’autres transactions. Et les acheteurs, eux, n’ont pas confiance en voyant un même bien vendu partout à tous les prix. Eux aussi se détournent alors de vous, et vous ne vendez pas de sitôt. Vous voulez savoir quel type de mandat choisir ? Lisez cet article.

Article écrit par:

Avatar

Responsable d'agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer