Tout sur l'immobilier Dunkerquois

Quelles sont les aides dédiées aux primo-accédants ?

L’achat d’un logement est le projet de toute une vie, à la fois pour ce que cela implique (devenir propriétaire d’un bien immobilier) et pour l’importante somme d’argent que cela suppose. Financièrement, il est donc important d’être au point et d’optimiser son budget. Dans ce but, il faut savoir qu’il existe différentes aides pour l’achat d’un logement à Petite Synthe, notamment réservées aux primo-accédants (mais pas seulement). Quelles sont-elles ? Et quelles sont les conditions à remplir pour les obtenir ? Suivez le guide !

Aides pour l’achat d’un logement : les différents prêts complémentaires

Optimiser son financement : tel est l’objet des aides pour l’achat d’un logement à Petite Synthe. En tant que futur propriétaire, vous pouvez bénéficier d’un certain nombre de coups de pouce financiers sous forme de prêts complémentaires. Faisons le tour de la question en commençant par les plus populaires.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Certainement, si vous envisagez de vous porter acquérir d’un bien, vous connaissez déjà le prêt à taux zéro – dans sa forme classique ou dans sa version « renforcée ». C’est l’une des aides pour l’achat d’un logement à Petite Synthe les mieux connues par les acquéreurs.

Le fonctionnement du PTZ est simple : vous bénéficiez d’un prêt complémentaire, adossé à un prêt amortissable classique, permettant de financer jusqu’à 40 % de l’achat. Cette partie de l’emprunt ne donne lieu à aucun intérêt – ou, pour être plus exact, c’est l’Etat qui prend ces intérêts en charge. Si vous obtenez un PTZ équivalent à 40 % de la somme totale empruntée pour acquérir un bien, vous ne paierez des intérêts que sur les 60 % restants.

Néanmoins, l’accès au PTZ se fait sous conditions :

  • Il faut acheter un logement neuf ou un logement ancien avec beaucoup de travaux ;
  • Il faut rester sous un plafond de ressources ;
  • Il ne faut pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux années qui précèdent la demande ;
  • Il faut utiliser le logement acquis à titre de résidence principale (interdiction formelle de le louer durant les 6 premières années, au risque de devoir rembourser une partie de l’aide accordée).

Notez que le PTZ fait partie de ces aides pour l’achat d’un logement à Petite Synthe qui dépendent aussi de l’emplacement géographique du bien.

Le prêt Accession sociale (PAS)

C’est une autre des aides pour l’achat d’un logement à Petite Synthe bien connues : le prêt Accession sociale est un emprunt accordé par les banques qui ont signé une convention avec l’Etat. Il permet de financer la totalité du logement, hormis les frais de notaire (qui sont néanmoins réduits). Le PAS concerne :

  • L’acquisition d’un bien immobilier neuf ou ancien ;
  • Le financement de travaux d’amélioration ou d’agrandissement du logement ;
  • Un bien immobilier destiné à devenir une résidence principale (pas de mise en location possible durant les six premières années, sauf exception) ;
  • Tous les acquéreurs (primo-accédants ou non).

Les autres prêts complémentaires

Certaines entreprises et organismes privés proposent également des prêts complémentaires :

  • Le prêt Action Logement concerne les employés du privé qui travaillent dans une entreprise de plus de 10 salariés. Les taux y sont particulièrement avantageux.
  • Le prêt fonctionnaire est l’équivalent du prêt Action Logement pour les salariés du public.
  • Certaines caisses de retraite et mutuelles proposent des prêts complémentaires. Les conditions d’octroi dépendent de l’organisme (généralement, il faut avoir cotisé un certain nombre d’années pour pouvoir en bénéficier).
  • Enfin, certaines collectivités locales accordent aussi des prêts complémentaires.

L’option de la TVA réduite

En dehors des aides pour l’achat d’un logement à Petite Synthe qui prennent la forme de prêts, il existe une autre possibilité : bénéficier d’une TVA réduite pour l’acquisition d’un bien immobilier neuf. Cette aide est accordée par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), mais seulement dans des quartiers en cours de réhabilitation ou qui font l’objet d’un plan de rénovation. Cela permet de bénéficier d’une TVA à 5,5 % au lieu de 20 %, donc de faire une économie non négligeable. Pour savoir si des quartiers de Petite Synthe sont ou seront concernés, jetez un oeil régulièrement au site de l’Anru.

Article écrit par:

Avatar

Responsable d'agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer